« POURRITURE NOBLE : LE VIN » PRIX DE LA MEILLEURE IMAGE AU FESTIVAL OENOVIDEO 2017

La remise des prix du festival Oenovideo 2017 aura lieu mardi 17 octobre 2017 à 17h au Palais du Luxembourg à Paris. L’occasion pour Vins & Santé de rencontrer Geneviève Anhoury Lauréate 2017 du Prix de la meilleure image pour « Pourriture noble : le vin » un épisode de la série #LaNuitDuVivant réalisé par Geneviève Anhoury et produite par Agat Films & Cie – Ex Nihilo et CNRS Images avec la participation de universcience.tv

Bonjour Geneviève,

Félicitation pour cette magnifique série de documentaires et pour ce prix.

Quelle est la genèse du projet?

G.H. : Faire une série de films sur la pourriture et faire quelque chose de beau, d’appétissant, d’attrayant, sur quelque chose qui a priori dégoute. Que fait-on de positif avec la fermentation, qui est un processus de pourrissement en réalité ?

Le pain, le vin, le fromage et les antibiotiques.

Et vous arrivez à tirer une image de cet aspect microscopique ?

G.H. : Oui parce que j’ai filmé au microscope, entre autres. C’est assez amusant d’avoir le Prix de l’image parce que j’ai filmé avec un appareil photo 5D que je n’avais jamais employé avant !

Pasteur disait « le vin est la plus hygiénique de toutes les boissons ». Il y a dans la fermentation la mise en place d’une vie microbienne qui en fait une boisson, à l’époque de Pasteur, même plus sûre que l’eau…

G.H. : Quelque part le goût du bon vin est la garantie qu’il a un équilibre microbien dedans. La fermentation qui est dans le vin ne fonctionnerait plus s’il y avait d’autres microbes nocifs pour la santé. Le vin aurait un autre goût.

L’épisode dix-sept est sur le vin mais il y en a d’autres…

G.H. : Il y a vingt-et-un épisodes et toute la série parcourt l’idée de la pourriture d’un point de vue scientifique avec des épisodes sur l’observation de ce qu’est la pourriture ; les éléments qui entrent en jeu ; et les nécrophages, ces animaux, insectes et oiseaux sans qui nous serions sous des amoncellements de déchets. Ils aident à ce que tout ce qui est mort se consomme, se transforme en humus.

Quel autre épisode nous conseillez-vous ?

G.H. : En lien avec le vin je dirais celui sur le fromage bien sûre ou les celui sur les levures et l’épisode douze sur l’humus, « Excréments d’automne », dont le titre est tiré d’un vers d’un poème de D. H. Lawrence dans lequel il parle des fruits pourris, des nèfles et des sorbes…

L'édito d'Eric Morain

L'édito d'Eric Morain « Si vous appelez votre vin, «...

HOMMAGE AU PROFESSEUR CHRISTIAN CABROL

Hommage au Professeur Christian Cabrol Parrain du Guide Vins et...

Leave your comment